1-accueil 2-articles 3-editions 5-bio-biblio 6-presse

L'ART EST UNE BANDE DESSINE

La quinzaine qui vient de s'achever tait particulirement stimulante et inspirante (bien que peu productive). 

Je rentre tout juste d'une semaine passe au Qubec avec un passage au Festival de la Bande Dessine Francophone de Qubec, puis une visite Montral o j'ai prsent l'expo les Contes du Jour Nouveau dans le cadre du festival littraire Mtropolis Bleu. Ce fut galement l'occasion d'une belle rencontre la librairie le Port de Tte avec des auteurs dont j'apprcie normment le travail: Jimmy Beaulieu, Michel Hellman et Luc Boss. Last but not least, j'ai prospect pour retourner au Nunavik en 2013... J'y reviendrai une prochaine fois.

 

En attendant, c'est le workshop chifoumi de dbut avril qui m'inspire ce billet.

Men par Julien Misserey, dit June, et moi-mme pour les tudiants en quatrime anne DNSEP de l'EESI qui ont choisi la filire art mention bande dessine, ce workshop avait pour but d'exprimenter une srie de contraintes performatives et collectives en bande dessine. Nes sous l'impulsion d'auteurs comme J.-C. Menu, Zak Sally, Scott McCloud et L.L. de Mars (entre autres), ces contraintes ont la particularit d'tre signes et dates, ce qui en fait des objets artistiques part entire, propices tre rinvestis par d'autres dans une ide de partage tout fait rjouissante. L'ide sous-jacente tait ensuite de permettre aux tudiants de crer une uvre manifeste partir de ces contraintes, en rflchissant une cohrence entre fond et forme.

 

Ma volont de souligner l'importance du MANIFESTE dans une dmarche artistique personnelle ou collective n'est videmment pas innocente. Tout d'abord, parce que ce workshop s'adressait des tudiants d'une filire o la question de la lgitimit artistique de la bande dessine ne semble toujours pas totalement tranche. titre personnel, cela fait simplement un quart de sicle (je suis entre dans cette cole o j'enseigne maintenant en 1986) que j'entends d'aucuns m'expliquer que la bande dessine ce n'est quand-mme pas tout fait de l'art.


Stigmatise en 1992 lorsque j'avais choisi d'adapter le philosophe Michel Foucault en bande dessine pour mon diplme, j'ai parfois la dsagrable impression que de l o je m'exprime personne jamais ne m'entendra... En effet, le microcosme bdphile valorise encore aujourd'hui plus volontiers les uvres potaches et/ou adulescentes que les dmarches intellectuelles, qui plus est servies par des femmes que l'on n'attend pas (forcment) cette endroit.

Mais peu importe. Deux axes ont t proposs pour nourrir la rflexion autour du manifeste: l'avatar et la filiation. Je reconnais n'avoir pris conscience que rcemment, et ce aprs plusieurs annes de pratique, de l'importance de ces deux axes dans toute uvre de cration. Mais n'est-ce pas le rle de la transmission qui est la mienne que de proposer ces sujets prcisment parce que j'en sens si fortement la pertinence aujourd'hui?

L'avatar! Le terme fait videmment penser nos profils pour rseaux sociaux. Mais pour des artistes comme General Idea, il a t une arme politique au travers de mise-en-scnes propices provoquer l'esclandre. Quant J.-C. Menu, l'avatar renvoie chez lui autant l'auteur qu' l'uvre en devenir (lire sa thse : La bande dessine et son double aux ditions l'Association).

Quant la filiation, je la voie comme un antidote l'usage immodr la "rfrence" que je tiens personnellement en horreur. Dans un monde qui prtend de jour en jour pouvoir s'exonrer du pass (ce fameux et fumeux monde qui change), le sens politique et artistique de nos actions est perptuellement sabord coup de citations comme autant de ttes chercheuses que l'on couperait sur le billot de l'intelligence.

 

"Toute chose doit s'apprcier dans son contexte" aurait pu tre le slogan de cet atelier. Cela s'appliquait autant au travail collaboratif propice mousser les crispations gotiques de chacun, que cela ne contrecarrait un mal de notre socit contemporaine: l'absence de mmoire ou d'effort de contextualisation.

Il me semble urgent d'enraciner nos actes (artistiques ou politiques) dans des filiations clairement dfinies pour appuyer l'ide que nous ne sommes rien sans les autres, et en particulier sans ceux qui nous ont prcds.

Ce qui m'inspire une boutade...

"L'art est une bande dessine" disait Cro-Magnon...

( SUIVRE)

Partagez cet article !

 

projet-l-oeil-livre





contact